Le e-commerce et la crise?

Bonjour à tous!

A l’approche des fêtes de fin d’année et plus particulièrement de Noël, nous nous ruons tous dans les magasins afin de « boucler » les derniers achats. Ces achats de dernière minute impliquent un temps d’attente énorme dans les magasins. Et après ?

Concernant le commerce en ligne, il est exploité par les « pure players », les « click and mortar » et par le « picking » (livraison gratuite en magasin). Le e-commerce a donc connu une forte croissance ces dernières années.

On peut évidemment se pencher sur la crise économique. Alors, allons nous bouder la fête de Noël ? Le e-commerce est t-il une bonne alternative au commerce offline ? C’est ce que nous allons voir.

D’après le graphique suivant, seulement 14% des internautes n’ont commandé aucun articles en ligne sur les 12 derniers mois contre 86% d’entre eux. La plupart des internautes effectuent leurs achats en ligne dans les domaines de la musique, dans les spectacles, les vêtements etc. On peut donc se dire que le e-commerce est devenue une habitude de consommation pour les ménages.

Hormis le gain de temps, qu’est-ce qui pousse les internautes à consommer davantage sur Internet ?

Tous simplement, le commerce traditionnel est limité. En effet, il existe des coûts de stockage importants et considérables qui font que l’offre proposée offline n’est pas complète. En effet, le fait de commander en ligne va permettre une offre beaucoup plus abondante que dans le commerce traditionnel. On peut citer la fameuse loi des 20/80 de Pareto sur le fait que 20% des produits font 80% du chiffre d’affaires. En outre, en online on va avoir des produits « stars », ainsi qu’un nombre important de produits de niche qui sont introuvables dans le offline. Cette idée fut démontrée par Chris Anderson avec sa théorie de La Longue Traîne (« The Long Tail »2006).

Grâce au e-commerce les niches deviennent enfin accessibles. Il existe deux principes pour amener vers les niches. En effet, il y a le système de recommandation fondé sur les préférences du consommateur puis le cross-selling. Le cross-selling ou vente croisée permet de proposer aux internautes d’autres produits complémentaires. Par exemple, je souhaite acheter un lecteur DVD, on me propose un choix de DVD qui pourrait me convenir.

Ainsi, nous avons une large gamme de produits qui s’offre à nous et qui ne sont pas forcément moins coûteux que dans le commerce traditionnel.

On s’aperçoit à l’aide de ce graphique que 61% des internautes veulent effectuer leurs achats de Noël en achetant autant de produits en ligne que durant cette année. La crise a donc un effet positif mais limité sur le commerce online et durant la période de Noël. Ces e-consommateurs ne sont donc pas concernés par la « fracture numérique ». Au contraire, la plupart d’entre eux font preuve d’effets de réseaux directs (plus l’achat en ligne est pratiqué et plus il acquiert de valeur pour les autres). Les e-consommateurs ne sont donc pas affectés par la crise et vont pour la plupart effectuer leurs achats online.

L’achat en ligne résiste bien à la crise, au second trimestre 2009. En effet, 22,5 millions de personnes ont déjà acheté en ligne, de même, il y a 1 400 000 acheteurs de plus que l’année précédente.

La crise n’entache donc pas le e-commerce, alors qu’elle a laissé quelques traces dans le commerce traditionnel. Les français vont donc freiner leurs dépenses offline pour la fête de Noël et vont privilégier les livres et autres produits d’occasions, certains vont même se tourner vers Internet, vers une économie d’abondance. Alors non, nous n’allons pas bouder cette fête familiale. Au contraire, les habitudes de consommation se font de plus en plus online, même pour les fêtes traditionnelles.

AG

Advertisements

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s